La dernière fois qu'on vous a parlé illustrations, c'était au masculin. Voici de nouveau une fille et une fille bien de chez nous. Elle habite Bruxelles, mais le nom de son blog vous en dira peut-être plus sur ses origines. Je vous présente les bièstries de Gaëlle. Sur ce blog (qui fête bientôt ses 3 ans quand même), des illus, à une fréquence plutôt régulière vu la vie professionnelle de la Gaëlle en question. Le sujet? Les aventures d'une fille et de ses ami(e)s et collègues.

C'est drôle, son personnage en "haricot" est attachant. J'avais pu la rencontrer lors de mon passage à l'unif, j'ai donc voulu en savoir plus. Qui est la Gaëlle qui se cache derrière les bièstries ? "Je suis graduée en publicité à Mons et j'ai fait une passerelle en communication à l'ULB. Depuis 4 ans 1/2, je suis graphiste et secrétaire (et un paquet d'autres choses) dans une asbl qui s'occupe en grande partie de l'éducation à l'environnement dans les écoles. Sinon, je suis aussi graphiste-illustratrice indépendante complémentaire". Pour son site, c'est ici.

Et l'illustration, c'est venu comment ? "Depuis l'enfance". Quant aux idées, d'où elles viennent? "De ce qui m'arrive tous les jours et qui pourrait être un peu marrant tourné d'une certaine façon... ou qui est marrant tout court! A la base, je dessine plutôt des animaux, j'avais créé le blog pour m'obliger à dessiner des personnes. Au début, je me suis bien appliquée à le faire et puis petit à petit, le bonhomme en "haricot" est arrivé. Maintenant, j'aime bien varier un peu les deux styles. Souvent c'est le haricot, parce que j'aime mieux ce personnage, que je le dessine plus vite et que je suis une grosse paresseuse. Et parfois, je reviens au personnage un peu plus compliqué quand l'histoire peut tenir en une seule illu ou que les expressions rendent mieux avec plus de détails."

Deux extraits pour vous faire une idée...

parapluiezapette

C'est court, mais il y en a vraiment plein d'autres super drôles qui sont trop longues pour être sur reprise ici. Vite vite, filez sur les bièstries de Gaëlle.

Coline

Crédits : Gaëlle C.