J'aurais voulu ne vous parler que d'un roman, mais je me suis tellement bidonnée grâce au petit Ariol que deux livres passeront à la casserole aujourd'hui :-)

insomniaques

Le premier, une jolie petite brique, est tout droit issu du dit Prix Première (voir ici). Son nom : Les Insomniaques de Camille de Villeneuve. Le pitch? Une longue fresque familiale à travers toute la seconde moitié du XXème siècle. Évidemment, on suit cette famille à travers les années et l'Histoire. Cette famille n'est pas des plus unies et ces membres sont loin d'être les mêmes. L'Histoire est donc vue à travers différents points de vue. La Guerre du Vietnam, par exemple, est loin de faire l'unanimité! Les plus : la finesse de l'écriture, le style, la langue, la richesse du vocabulaire. L'auteur avait alors 30 ans et c'était son premier roman. Impressionnant!

Deux trois petites choses pour vous mettre l'eau à la bouche?  La richesse des personnages, leur portrait, la diversité des classes sociales, le juste équilibre entre dialogues et descriptions. Mais surtout, vraiment, mon coup de coeur : l'écriture. Waouh, elle porte le livre! Les pages se tournent, les lourdeurs s'oublient tellement la langue est légère, juste et coulante!

 

 

ariol 1

 

Maintenant, c'est le moment de sortir ses mouchoirs, ça va rigoler sec...
Je vous présente Ariol, petit âne débordant d'imagination! Voilà des mois que je le vends en librairie, et ce week-end pour la première fois, j'ai tourné les pages pour rencontrer Ariol. Le coup de foudre. On s'attache à ce petit âne de case en case...
Il est drôle, naïf, bavard, épuisant, futé, inépuisable, rigolo, imaginatif et tant d'autres compliments. Et ces copains valent tous leur pesant d'or. De la mouche au cochon, on n'a pas le temps de s'ennuyer. Je n'ai même pas eu le temps de pleurer la fin de mon petit livre, il existe plusieurs tomes. Je vous mets un exemple un planche qui donne l'esprit et encore ce n'est pas la plus drôle. Bravo à Marc Boutavant et Emmanuel Guibert pour ce petit bijou qui ne peut que donner le goût de la lecture aux enfants et les larmes aux yeux aux parents. A découvrir! Par contre, je n'ai pas osé regarder la version télévisée. Trop peur d'être déçue :-( Par ici la page : 

ariol

Bonnes lectures (très différentes l'une de l'autre, j'avoue!)

Coline